Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
4 juillet 2007 3 04 /07 /juillet /2007 18:10
Le premier recueil en français de Petr Fensterviek sera publié en 2008. En voici un deuxième extrait.

LA VIEILLE ETAIT ASSISE

La  vieille était assise, infiniment assise
Sa vie se noyait lente dans le fleuve
Ses jambes blanches et sa libre crinière
Elle aimait cette idée : disparaître
Imaginant le reste de la fourmilière

Combien avait-elle eu d'enfants
Elle  se rappelait seulement d'un garçon
Blond comme l'or, souple comme au vent, chagrin comme le soir
Un poète, un poète avait surgi de son ventre
Et son ventre en fut illuminé pour toujours
Maintenant elle avait quitté la route, fuit les villages
Où les prêtres allumaient les brasiers

Elle, désertait le silence des hommes
Mettait à nu les femmes
Elle était jusqu'au coeur palpitant de la nuit
Le regard sombre des enfances


Petr Fensterviek.
(traduit du slovaque par Lee Tubomitch)

Repost 0
Published by Michel Boutet - dans Humeurs
commenter cet article
29 juin 2007 5 29 /06 /juin /2007 17:45
Rubrique "Les chanteurs morts"

Alain Juppé s'en va.
Alain Barrière revient.


Rubrique "Bonnes nouvelles"

Romain DUDEK
a publié un beau double-cd de chansons "La poésie des usines". Il chante bien, il écrit superbement, il accompagne ses chansons d'une belle et maline guitare électrique plus des percus qui dérangent là où il faut, il rock'n'rollise avec intelligence et même humour. Il parodie Delerm avec délectation. Et il a surtout des colères salutaires.

Le coffret Bernard  HAILLANT (8 digipacks) est arrivé. Superbe, généreux, indispensable (voire rubrique plus bas).

Le Festival "CHANSONS DE PAROLE"  donne rendez-vous aux amoureux de la chanson à BARJAC du 28 juillet au 2 août, sous le parrainage de Jean FERRAT. (www.chansonsdeparole.com)
Mon ami Philippe CHASSELOUP y sera. Avec ses histoires de dindons et ses chansons improbables.
Repost 0
Published by Michel Boutet - dans Humeurs
commenter cet article
29 juin 2007 5 29 /06 /juin /2007 17:29
Les spectacles "BARBOUILLOT D'PAIN SEC" (théâtre conté) et "LA BALLADE DE JEAN-GUY DOUCEUR" (chanson, en duo, avec Delphine COUTANT ou en quatuor avec Delphine COUTANT, Félix BLANCHARD & Mélaine LEMAITRE) seront en tournée au cours de la saison 2007-2008. Vous trouverez à ce propos régulièrement des informations sur ce blog.

Pour être avertis des nouveaux articles, n'oubliez pas de vous abonner à la newsletter.

Contact scène : EMILE SABORD PRODUCTIONS
30 rue Jean Jaurès   44000 NANTES
02 40 69 44 23
emilesabord@wanadoo.fr
www.emilesabord.fr.st
Repost 0
24 juin 2007 7 24 /06 /juin /2007 18:32

Dans les années 80, j'avais participé sur FR3 (Poitou-Charentes !) à une émission sur la poésie. Un académicien, probablement de renom, y trépignait en dénonçant qu'on puisse tenir la chanson pour respectable en quoi que ce soit. Quà ce propos on parle de poésie le faisait littéralement s'étrangler. Et les auteurs de l'émission ne trouvèrent rien de plus obligeant, envers pareille sommité, que de me demander d'illustrer tout cela avec une chansonnette de ma composition... Ce souvenir souriant m'a amené à écrire une Chanson peu académique, comme une contribution aux cérémonies ayant célébré cet automne Maître Brassens, qui montra - au-delà de l'excellence de son artisanat - cette qualité que j'apprécie par-dessus tout : il s'adressa toujours à l'intelligence de son public... Et c'est l'intelligence qui lui répondit.

CHANSON PEU ACADEMIQUE

1
Un vieux poèt' rongé de vers  
Officiel et atrabilaire   
Hurlait du fond de son bocal  
La chanson, un art ? Quel scandale

Une honte une forfaiture
La lie de la littérature
Et la pire des hérésies
Quand on la tient pour poésie

C'est fait pour les décérébrés
Tout le peuple des illettrés
Brassens rigolait : je m'en fous   
Je ne réponds pas aux jaloux

2
Un beau philosophe en goguette 
Tout heureux de sa chemisette  
Béant sur des pensées profondes  
Se mirait dans les grandes ondes  

D'un même élan secouait ses tifs
Et ses avis définitifs
Sur le monde et tous ses dangers  
Disait : faut pas tout mélanger 

Les torchons avec les serviettes  
Les idées et les chansonnettes  
Brassens répondit : je m'en moque 
Des jolis penseurs à breloques 

3
Un vague ministre infâmant
Plus mouton que chien d'allemand
Parlait de grandeur à l'envie
Et devant son maître ravi

Se roulait dans le caniveau
En traitant les Français de veaux
De ramollis de la cervelle
Etourdis par les ritournelles

S'étranglait qu'un chanteur encore
Condamne la peine de mort
Brassens fit : que rien ne se perde
Dit's à ce con que je l'emmerde

4
Moi qui suis né il y'a des lunes
Dans une maison sans fortune
La radio disait tout' l'histoire
Trois bouquins calaient les armoires

J'ai tout appris dans les chansons
De ce foutu fils de maçon
Qui tenait pas l'intelligence
Des autres pour perdue d'avance

La France est un joli pays
Quand on voit son académie
On est fier on n'est pas déçu
On peut même s'asseoir dessus

5
Sur la route aux quatre refrains
En buissonnant je fais mon train
Chanson au coeur comme un toupet
Tandis que Brassens dort en paix

(Editions de l'Aviateur)

Repost 0
Published by Michel Boutet - dans Humeurs
commenter cet article
20 juin 2007 3 20 /06 /juin /2007 10:26
J'ai rencontré Petr Fensterviek il y a plus de trente ans à Poitiers. Il était déjà poète tout en feignant de l'ignorer. Il a accepté que je publie ici certains de ses poèmes avant leur édition dans quelques mois.
P1000386.JPG
QUAND L'HOMME NE FUT PLUS LOUP

Quand l'homme ne fut plus loup
Quand il retrouva la mémoire
Quand il se fit humble et atteignit le ciel
Quand il reconnut ses enfants
Il les baigna dans l'eau vive des paroles
Il leur donna un nom de nuage
Les nomma lentement un à un
Il les chaussa
Leur dit tout des rêves qu'il faut sacrer
Abandonna sa laine sur leurs épaules
Désigna l'ouest du jour
Puis avant qu'ils ne partent
Leur fit don de sa plus belle chanson
Qui avait grandi à l'ombre des poèmes

Petr Fensterviek
(traduit du slovaque par Lee Tubomitch)


Photo : Michel BOUTET (Montataire, 2007)
Repost 0
Published by Michel Boutet - dans Humeurs
commenter cet article
17 juin 2007 7 17 /06 /juin /2007 12:57

papillon.jpgA partir de 1984, durant quinze ans, j'ai éxercé le métier d'animateur auprès d'adultes handicapés mentaux, conjointement à mes activités dans le théâtre et la chanson. A la croisée de ces deux chemins, j'ai été invité par René CLOUET, directeur du CREAI Pays de la Loire à écrire et à dire des textes lors de congrès rassemblant les professionnels du médico-social. Ces textes, entre humour et poésie, sont réunis ici, agrémentés de sept peintures des Artistes de la Maison d'Accueil Spécialisée des Aigues Marines, au Grau du Roy. La maquette du livre  a été réalisée par le fidèle Philippe MICHEAU.

"Je me souviens d'Eugène s'inquiétant : Qu'est-ce qu'on fait aujourd'hui ? On verra ça demain !... Je me souviens de Laurent me traitant de mongol !... Je me souviens d'Isabelle disant : Mon papa, ça va beaucoup mieux, ses rayons sont guéris !... Je me souviens d'avoir, ici, beaucoup appris sur l'intelligence."

"Quand j'suis arrivé, j'avais comme une tête de mauvaise nouvelle. Les yeux tout bridés, et je ne te dis rien pour ce qui est de la cervelle... On m'a mis en fiches, en grilles, en bilans. On m'a mis d'équerre, en alignement. Maintenant, tous les ans, on me met en projet... ça veut dire, sûrement, qu'on verra plus tard, que je suis pas fini... Maintenant, si tu veux, donne-moi de la douceur, quelque chose pour être libre. Pis aide-moi un peu à perdre l'équilibre, pour que plus jamais j'aie peur de tomber."

Pour commander : adresser un chèque (à l'ordre de Michel Boutet) à "Editions de l'Aviateur -  Chez Casquette  - 65200 Argelès-Bagnères" (15 euros l'exemplaire, frais d'envoi inclus).

Repost 0
Published by Michel Boutet - dans Parutions
commenter cet article
17 juin 2007 7 17 /06 /juin /2007 12:32

Bernard HAILLANT, l'homme en couleurs, nous a quittés il y a cinq ans en nous laissant une oeuvre rare, dense. Aujourd'hui, cette oeuvre est à nouveau accessible grâce au travail de Monique HAILLANT et de l'association "Remonter la rivière" qui ont décidé de la réalisation d'un superbe coffret reprenant l'intégralité des huit disques vinyles enregistrés par Bernard on sait avec quel soin d'artisan de la chanson. Les huit pochettes recréées par Thierry LAMOUCHE, à partir des peintures, gravures,dessins, photos d'origine, comporteront les textes intégraux de ces albums. Titre du coffret : "Je vous enchanterais les mots".

La souscription est proposée au tarif de 60 euros (jusqu'à fin juillet), 80 euros au-delà de cette date.
Frais d'envoi : pour 1 coffret : 7 euros . Pour plusieurs coffrets : 7 euros pour le 1er + 1 euro par coffret supplémentaire. Chèque à l'ordre de "Remonter la rivière" à adresser à :
"Remonter la rivière"   41  rue Esquirol   75013 PARIS

Un excellent SITE consacré à Bernard Haillant (par Antoine Fetet) : http://bernardhaillant.free.fr
Le SITE OFFICIEL (en cours de construction) : www.bernardhaillant.com
Une date : CONCERT HOMMAGE A BERNARD HAILLANT le MARDI 4 DECEMBRE 2007, 20 h, au Vingtième Théâtre, 7 rue des Plâtrières  75020 PARIS
 

Repost 0
Published by Michel Boutet - dans Parutions
commenter cet article
17 juin 2007 7 17 /06 /juin /2007 12:19

BARBOUILLOT-1.jpg

On a beau être un chanteur moderne, on n'en est pas moins homme. Voici donc mon blog. Vous y trouverez des informations, des commentaires, des billets de bonne et de mauvaise humeur. Vous y trouverez plus d'un peu de tout que de tout un peu. Des textes de chansons, des poèmes, des souvenirs, des dénonciations calomnieuses sur mes amis les plus chers, des citations, des coups de colère et des coups de coeur. Bienvenue ici.

Repost 0
Published by Michel Boutet - dans Humeurs
commenter cet article

Présentation

Recherche

Liens