Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 mai 2014 7 18 /05 /mai /2014 15:56

DE LA GRATUITÉ DES MANIFS. DE L'AVANTAGE DU RETRAIT EN POLITIQUE POUR N'ÊTRE POINT ENGROSSÉ. GRANDEUR CONCOMITANTE D'ALLAH ET DE JEAN-JACQUES DEBOUT.


lolo-lolotte.JPG

 

Sans être plus rapiat que ça, je suis cependant porté sur l'économie. Mon vieux père me le disait souvent : quand c'est gratuit, profite !... Dimanche dernier, je traînassais à la maison : j'avais regardé la messe sur France 2, et Télé Foot, que j'avais enregistré. Oui, je préfère enregistrer Télé Foot et le visionner juste après la messe. Question de concentration : pour Télé Foot, il faut être bien concentré !

Donc, en ayant fini avec mes deux émissions préférées, je m'ennuyais. J'ouvre le Courrier de l'Ouest-France, mon journal local, et je me mets en quête d'une distraction, gratuite de préférence.

Je n'en trouve qu'une qui me paraisse alléchante : cela s'annonce convivial, sympathique, bien fréquenté. Il s'agit d'une manif ! De plus, cette manif est dite "pour tous".

Bien que me distinguant régulièrement par une originalité d'assez bon aloi (on me tient pour chanteur de temps en temps), je considère volontiers être du peuple, je ne crains pas de serrer la main de ma boulangère, je salue sans morgue mon plombier, y compris si je le croise un dimanche, donc vous comprendrez que "pour tous" ne me pose aucun problème. J'aime le monde !

Du monde, il y en avait, à la manif pour tous. Du beau monde ! Qui doit aimer lui aussi les distractions gratuites.

 

Quand je pense que j'aurais pu dilapider une part de l'héritage destiné à mes enfants en achetant un billet de cinéma pour aller voir, en version originale, un film ouzbek contestataire, je me dis que je l'ai échappé belle ! J'ai bien fait d'y aller à la manif pour tous.

D'abord, il y avait là beaucoup de gens bien mis, des jeunes filles proprement vêtues, en jupes, pour la plupart, des jeunes hommes au cheveu ras, qui connaissaient d'ailleurs des chansons assez comiques concernant nos concitoyens juifs, et lançaient des slogans facétieux à l'endroit de nos amis invertis.

En tête de cortège, un jeune abbé en soutane, avec cet air de conviction propre aux êtres éclairés, dénonçait avec pertinence la fâcheuse tendance des étrangers à se montrer souvent xénophobes à notre égard.
Plus loin, une femme d'âge respectable chantait un pot-pourri qui allait de "Je suis chrétien, voilà ma gloire" à "Fille de Sion, réjouis-toi" en passant plus ou moins par la Lorraine, Jeanne d'Arc, veux-je dire. Je connais bien tout ça : quand j'étais enfant, j'avais une préférence pour "Fille de Sion", même si j'écrivais "sillon" comme celui de la Marseillaise.

 

Plus loin, un homme, arborant une écharpe tricolore qui lui allait bien au teint, surtout le rouge, chantait dans un mégaphone un hymne à la gloire de Charles Martel. Je me rapprochai de lui et, fort de mes origines poitevines, lui racontai une petite blague qu'on servait dans les cours d'école : Charles Martel a arrêté les Arabes à Poitiers en 404 !... On rit, on rit.

Cet homme, maire d'une petite commune des environs, me prit en sympathie et, s'avisant de mes limites dans la connaissance des choses politiques, m'expliqua que le gouvernement, qui préside, sinon illégalement, du moins illégitimement, aux destinées de notre cher pays, s'apprêtait à faire voter des lois grâce à quoi on obligerait bientôt les jeunes filles à se marier entre elles et à se faire avorter suite aux fécondations médicalement assistées qu'on allait leur imposer !

C'est beaucoup d'horreur pour un homme comme moi. J'ai tout vomi mon déjeuner sur ses chaussures !

Après ça, j'ai retrouvé mon 4 x 4, et je suis rentré à la maison en écoutant Didier Barbelivien. Un beau dimanche !

 

Ah, j'allais oublier : le lundi qui suivit, le gouvernement, pour ne pas se trouver engrossé d'un embarras fâcheux, a décidé d'adopter la technique contraceptive dite du retrait, et a renoncé à un certain projet de loi sur la famille.

C'est payant, les manifs gratuites ! Et puis c'est pour tous.

 

C'est comme ça que Lagaffe et Dieudonné sont à vendre. Et c'est ainsi qu'Allah est grand et que Jean-Jacques est debout !

 

(Chronique prédemment offerte aux auditeurs de l'émission "On est là pour voir le défilé", que je co-anime avec mon ami Pascal Laborie, sur Radio G, et qu'on peut retrouver sur le blog "oelpvld".)

Partager cet article

Repost 0
Published by Michel Boutet
commenter cet article

commentaires

Présentation

Recherche

Liens